16e : Franche-Comté, 119,56 € de dette par habitant

une vue de pontarliers, en franche-comté.
Une vue de Pontarliers, en Franche-Comté. © Daniel Personeni

La Franche-Comté est avec Poitou-Charentes l'une des deux régions dirigées par une femme. Marie-Guite Dufay peut se vanter d'avoir la deuxième plus faible annuité des régions françaises après Midi-Pyrénées : à peine 18,7 millions d'euros.

La progression de la dette est elle aussi modérée comparé à la majorité des évolutions : +38,1% en cinq ans. Et pourtant, la région a du mettre la main à la poche pour participer au financement du TGV Rhin-Rhône. Le conseil régional a déboursé 189,6 millions d'euros sur les 2,3 milliards du coût total de la ligne.