1987 : La spéculation se retourne à New-York

C'est dans un environnement hautement spéculatif que prend place le lundi noir de 1987. En une seule journée, ce fameux 19 octobre, le Dow Jones perd 22,6% de sa valeur ! C'est 500 milliards de dollars qui partent en fumée.

Ce record, certains l'on attribué à l'informatisation de la finance. Les ordinateurs sont en effet programmés pour vendre automatiquement, dès que les cours atteignent certains seuils. Le krach se propagera rapidement aux places européennes, même si les conséquences seront contenues par les réactions des banques centrales.

Si la brutalité de l'effondrement du marché n'a pas de précédent, la bulle a mis elle quelques années pour grossir. Tout au long des années 1980, l'environnement incitait les entreprises s'étaient lancée dans une course à la capitalisation, le but étant de pouvoir réaliser des rachats massifs. Par ailleurs, la spéculation se renforce, favorisée par des innovations financières.