2000 : La fin des illusions de la nouvelle économie

La fin des années 1990 a été portée par un engouement démesuré pour Internet et les entreprises qui s'y sont lancées. Les promesses véhiculées par la nouvelle économie se traduisent d'abord en termes de valorisation boursière.

Entre 1995 et 1998, les cours du Nasdaq, l'indice new-yorkais des entreprises technologiques, et du Dow Jones, l'indice des plus grandes entreprises américaines, progressent ensemble. Mais à partir de 1999, le Nasdaq s'envole. A cette époque, ajouter ".com" au nom d'une société suffisait à en faire un objet de spéculation. Il suffisait parfois d'un vague business plan pour lever facilement des fonds.

C'est en 2000 que cette bulle éclate. Le Nasdaq culmine alors à 5 056 points. Il tombera à 1 114 points un an et demi plus tard.