2007 : La bulle immobilière occidentale éclate

Etats-Unis, Grande-Bretagne, Espagne, Irlande... De nombreux pays occidentaux subissent actuellement les contrecoups de l'éclatement de leur bulle immobilière.

Comme souvent, dans le cas d'une bulle, ce sont les facilités d'emprunt qui ont alimenté la spéculation sur le marché immobilier américain. Ce sont aussi les difficultés de remboursement qui ont mis à mal les institutions financières, des banques aux rehausseurs de crédits.

Mais si la crise des subprimes trouve son origine de l'autre côté de l'Atlantique, l'Europe occidentale a elle aussi connu une flambée des prix de l'immobilier. Et en subit les conséquences. En Espagne, durement frappé par la crise, le seul secteur du BTP représentait en 2005 10,4% du PIB, 14% des emplois et 17% des investissements. Autre exemple : en Irlande, la croissance qui s'élevait à 5,3% en 2006 devrait tomber à moins de 2% en 2008, à cause de l'éclatement de la bulle immobilière.