A la Société générale, l'affaire Kerviel précipite l'avènement de Frédéric Oudéa

de gauche à droite : daniel bouton et frédéric oudéa.
De gauche à droite : Daniel Bouton et Frédéric Oudéa. © Véronique Védrenne / Philippe Bearez

Daniel Bouton n'avait certainement pas imaginé une fin de partie comme celle-là. Poussée vers la sortie par l'affaire Kerviel en mai, le PDG a cependant réussi à choisir son successeur à la direction générale. Paradoxalement, c'est l'éclatement du scandale financier qui a précipité l'ascension de Frédéric Oudéa : Daniel Bouton a dû prendre le large et l'autre prétendant, Jean-Pierre Mustier, patron de la banque d'investissement s'est retrouvé disqualifié.

Frédéric Oudéa, 45 ans, est un ancien inspecteur des finances, débauché du cabinet de Nicolas Sarkozy par Daniel Bouton en 1995. Aujourd'hui, son prédécesseur veille sur lui depuis son poste de président du conseil d'administration. Une tutelle que Daniel Bouton avait aussi connue lors de son arrivée à la tête de la banque, mais qui n'avait duré que deux ans.