Les études prolongées

l'entrée sur le marché du travail est encore plus difficile qu'auparavant.
L'entrée sur le marché du travail est encore plus difficile qu'auparavant. © endostock - Fotolia.com

Après trois années de baisse des effectifs, le nombre d'étudiants inscrits en Master en France repart à la hausse : +0,5% à 477 000 prévus à la mi-septembre. Sachant que les inscriptions ne sont pas closes, ce chiffre devrait encore augmenter.

Parmi les explications à cet inversement de tendance, on trouve bien sûr le chômage. Traditionnellement difficile, l'entrée sur le marché du travail est devenue impossible pour bien des étudiants.

Ainsi de Mathilde L., diplôme de notariat en poche, qui a finalement décidé de s'inscrire à un Master 2 d'ingénierie du patrimoine. "Le notariat était saturé, dans une période de licenciements plutôt que d'embauches. J'ai préféré faire une formation complémentaire plutôt que m'enterrer dans un travail qui ne m'aurait pas plu en attendant des jours meilleurs", justifie-t-elle.