Les gains des propriétaires de chevaux de course

qui sont ces propriétaires de chevaux qui pourraient arrêter de travailler ?
Qui sont ces propriétaires de chevaux qui pourraient arrêter de travailler ? © Lilliane Salmon / Journal du Net

Danseuse, passion à la rentabilité plus qu'aléatoire... posséder une écurie de chevaux de course demeure la plupart du temps l'apanage des grandes fortunes. Les plus grands cracks se négocient 90 000 euros en moyenne à Deauville. Dans ces conditions, difficile pour le commun des mortels de devenir propriétaire. Et pourtant. Certains propriétaires, à l'origine totalement étrangers au milieu hippique, parviennent à gagner chaque année de jolies sommes grâce à quelques champions de course de galop. A tel point que certains ont décidé d'arrêter de travailler. Découvrez-les.