Henri Guaino prône l'intervention de l'Etat à l'Elysée

henri guaino, conseiller spécial de nicolas sarkozy.
Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy. © Elysée
Un homme de l'ombre qui aime la lumière, Henri Guaino. Le conseiller spécial du président de la République, plume officielle de Nicolas Sarkozy depuis sa campagne présidentielle, est un farouche partisan de l'intervention de l'Etat dans l'économie. Il a largement profité de l'autorisation présidentielle faite aux conseillers élyséens de s'exprimer dans les médias.

Récemment encore, il expliquait à la presse qu'il n'était "plus question d'ouvrir le capital de La Poste", ou encore que "chaque fois qu'une banque demandera l'aide de l'Etat", celui-ci entrera au capital. C'est d'ailleurs à croire qu'Henri Guaino se délecte de la crise actuelle, qui remet l'Etat au centre de l'économie et a fait tomber la barrière honnie des 3% de déficit public autorisé par l'Union européenne. Pour lui, la crise mènera à "un autre équilibre entre le politique et le marché".