Les chasseurs immobiliers, un créneau encore peu investi

les métiers de l'immobilier ont le vent en poupe.
Les métiers de l'immobilier ont le vent en poupe. © Gabi Moisa - Fotolia.com

Les métiers de l'immobilier continuent d'avoir le vent en poupe. A tel point que des professions méconnues telles que chasseur immobilier se sont développées. Le principe : tout simplement réaliser le travail de l'acheteur à sa place, à savoir consulter les petites annonces, démarcher les agences immobilières, les notaires, les syndics, visiter les lieux et en rapporter éventuellement des photos avant de finalement négocier le prix de vente.

Plusieurs sociétés se sont lancées sur le créneau avec succès, telles que Le chasseur immobilier (en franchise), Home Quest ou encore Mon chasseur immobilier. Le chasseur immobilier ne se rémunère généralement qu'en cas d'opération réussie, c'est-à-dire si le client achète un bien via le chasseur. La commission se situe entre 2 à 5% du montant de l'acquisition. Mon chasseur immobilier propose également de partager la remise obtenue sur le montant du bien.