La Sorbonne : le droit mène à tout, même à la richesse

l'entrée de la faculté de droit de la sorbonne, à paris.
L'entrée de la faculté de droit de la Sorbonne, à Paris. © Besopha

Depuis des décennies, la réputation d'excellence de Paris I La Sorbonne, notamment en droit et en économie, est telle que les meilleurs élèves s'y pressent. Et certains ont plutôt réussi par la suite, non pas dans les prétoires, mais aux affaires. A l'instar de Dominique Desseigne qui y a passé sa maîtrise de notariat, avant d'hériter de l'empire hôtelier de Barrière. Marc Eisenberg lui aussi s'est arrêté à la maitrise. Ce qui ne l'a pas empêché de faire fortune en créant Alma Consulting. Franck Julien, lui, n'a pas dû regretter ses cours de DEA de droit des affaires au moment du rachat par son entreprise, Atalian, de Véolia Propreté. Le magnat des médias, Alain Weill, est reparti avec une licence de sciences économiques. Autre ancien, Ghislain de Montgolfier, le PDG et actionnaire de la maison Bollinger.