Les Descours filent vers le luxe

en arrière plan, des chaussures j.m weston.
En arrière plan, des chaussures J.M Weston. © Photomontage JDN / manipulateur b / Pawel Nowik / Agathe Azzis

La Halle, Kookaï, André, Naf-Naf, Chevignon... ne font plus partie du quotidien de la famille Descours depuis 2007 et la vente de leur part dans le capital de Vivarte pour un peu moins d'un milliard d'euros à un fond d'investissement anglo-saxon. Depuis, la famille s'est concentrée sur la distribution de produits haut-de-gamme et de luxe. Parmi les marques prestigieuses dont la famille s'est emparée au fil du temps de tout ou partie, on compte JM Weston, Alain Figaret ou encore la chaîne enfantine de luxe Bonpoint et les vins Château La Verrerie.

Des investissements réalisés via le holding EPI, pour Européenne de participations industrielles. Un holding qui ne déclare plus ses résultats depuis décembre 2003 et aujourd'hui dirigé par Christopher Descours, petit-fils de Jean-Louis Descours, le fondateur du groupe André devenu Vivarte.