Teresa Cremisi écrit l'avenir de Flammarion

flammarion a réalisé 249 millions d'euros de chiffre d'affaires et 5 millions
Flammarion a réalisé 249 millions d'euros de chiffre d'affaires et 5 millions d'euros de bénéfices en 2009. © SdP

La carrière de Teresa Cremisi, une Italienne de 65 ans, décrite par les professionnels de l'édition comme influente et travailleuse a commencé il y a plus de quarante ans chez Garzanti, à Milan. Entrée comme lexicographe de dictionnaire en 1972, elle y a occupé successivement toutes les directions qui comptent : département scolaire, fabrication, littéraire et enfin générale.

Avec un CV pareil, Antoine Gallimard n'a pas hésité à la débaucher en 1989 pour en faire son numéro 2. Un poste qu'elle a occupé avec brio pendant 16 ans puisqu'elle est parvenue à décrocher des prix littéraires en pagaille. En 2005, elle passe à la concurrence, chez Flammarion, moins prestigieux, mais plus imposant et surtout doté de catalogues étendus qui vont de la BD (Casterman) aux livres scolaires (Delagrave). En 2010, elle a ajouté à sa carte de visite la vice-présidence de RCS Libri, l'actionnaire de Flammarion.