Neoness et Fitness Price ont converti les clubs de gym au low cost

le marché des salles de fitness est estimé à 1,3 milliard d'euros en france.
Le marché des salles de fitness est estimé à 1,3 milliard d'euros en France. © Neoness

Le low-cost s'incruste partout dans notre économie. Et pourquoi pas jusque dans les salles de sports et de fitness. C'est en tout cas le pari qu'ont fait deux entreprises franciliennes, Neoness et Fitness Price. Des douches payantes, pas de serviettes, une décoration sans chichis mais des appareils de remises en forme dernier cri, bienvenue chez Neoness, le pionnier des fitness low-cost en France. Lancé en mars 2008, l'enseigne qui propose des tarifs trois fois moins chers que dans un club traditionnel n'a pas tardé à ouvrir un deuxième centre. Idem pour Fitness Price. Lancé la même année par les gérants d'un club traditionnel, l'entreprise a ouvert un troisième centre récemment. A l'étranger, le concept a déjà fait ses preuves.

Aux Pays- Bas, un opérateur a ouvert 25 salles en 5 ans. Et en France, il reste 15 millions de pratiquants réguliers du fitness et de la musculation à convaincre.