Exploiter le minerai de la lune

le sol lunaire contiendrait une énorme quantité d'hélium 3.
Le sol lunaire contiendrait une énorme quantité d'hélium 3. © NASA Marshall Space Flight Center Collection

Les missions Apollo vers la Lune nous avaient déjà révélé la présence d'or et d'argent dans le sous-sol lunaire. Mais ces derniers sont en quantités trop faibles pour imaginer une exploitation commerciale.

En revanche, d'autres pistes pourraient s'avérer plus lucratives. En 2006, Nikolaï Sevastianov, le directeur de la société spatiale RKK Energuia (un fabricant russe de fusées et de stations spatiales) envisageait sérieusement d'entamer d'ici à 2020 l'extraction industrielle d'un isotope de l'hélium, le tritium 3H. Cet élément, rarissime sur la Terre, serait présent à hauteur de 500 millions de tonnes sur la Lune et ferait un combustible idéal pour la fusion nucléaire. Les Chinois s'intéressent également de près à cette possibilité.