Les miroirs de télescopes

un miroir de télescope spatial d'observation peut coûter jusqu'à un million
Un miroir de télescope spatial d'observation peut coûter jusqu'à un million d'euros. © CNES

950 satellites devraient être lancés entre 2012 et 2025, selon une étude de NSR. La conception d'un satellite est souvent gérée par des consortiums internationaux, qui regroupent de nombreux acteurs. Seso (Société européenne de systèmes optiques), une société d'Aix-en-Provence rachetée par Thales en 2010, est par exemple spécialiste des miroirs pour les télescopes spatiaux d'observation, à usage militaire ou météorologique notamment. Une niche qui lui rapporte environ 7 millions d'euros par an en chiffre d'affaires.

"C'est un marché fluctuant : on peut avoir 3 à 4 commandes à la suite et puis plus rien pendant plusieurs mois", note Jean-Claude Bourdaudhui, son directeur. "Un grand miroir peut nécessiter jusqu'à 2 ans de conception, explique-t-il, et coûter jusqu'à un million d'euros". Peu de sociétés sont ainsi armées pour répondre aux appels d'offres, très techniques.