Gardien de prison ou vigile

le robot e-vigilante remplace les vigiles dans les entrepôts.
Le robot e-vigilante remplace les vigiles dans les entrepôts. © EOS Innovation

A Pohang en Corée du Sud, la prison s'est équipée en 2011 de trois robots gardiens. Montés sur quatre roues et équipés de caméras, ils patrouillent dans la prison et détectent les comportements à risque (violence, bagarre ou suicide). La machine est commandée par iPad depuis un poste de contrôle.

De son côté, la start-up française EOS Innovation a développé un petit robot baptisé e-vigilante destiné à la surveillance des entrepôts. Il détecte les portes ouvertes, les intrusions ou les objets déplacés et offre 8 à 10 heures d'autonomie. L'entreprise planche sur une nouvelle version pour l'extérieur.