Guillaume Pepy à la SNCF

guillaume pepy.
Guillaume Pepy. © Eric de Legge / Journal du Net

Quand Guillaume Pepy prend les rênes de la SNCF en février 2008, c'est peu dire qu'il connaît la maison. Il y a fait l'essentiel de sa carrière, notamment comme directeur général exécutif avant de décrocher la présidence.

Ses réussites : Côtés résultats, malgré une rentabilité faible, la SNCF a renoué avec les bénéfices en 2010, après des pertes en 2009. Guillaume Pepy a également plutôt bien géré le climat social au sein de la SNCF, peut-être l'entreprise de France où les syndicats sont les plus puissants. Autre bon point : l'accord trouvé avec la RATP sur leur filiale commune d'ingénierie en transports urbains Systra. Sans celui-ci, elle aurait pu échapper totalement au contrôle de la SNCF.

Ses échecs : Les problèmes de la SNCF sont à la mesure de son poids, réel et symbolique, en France. C'est-à-dire immenses : dégradation du réseau ferroviaire, conflit sur les péages avec RFF, fronde des collectivités sur le financement des trains régionaux, mauvaise santé du fret, du TGV, dette massive, qualité de service décriée... Autant de problèmes que Guillaume Pepy n'a pas su aujourd'hui régler.