Henri Poupart Lafarge, 42 ans, le discret espoir d'Alstom

henri poupart lafarge.
Henri Poupart Lafarge. © Alstom

Depuis cet été, Henri Poupart-Lafarge est devenu un élément clef du top management d'Alstom. Polytechnique, Ponts et Chaussées et MIT, il disposait effectivement du parfait CV pour enlever la direction d'Alstom Transports (5,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 27 000 salariés sous ses ordres). Ses expériences antérieures ont aussi largement plaidé en sa faveur. Il a commencé par superviser le développement d'infrastructures routières en Afrique pour le compte de la Banque mondiale. À 25 ans, il faisait partie du cabinet du ministre de l'Economie et des Finances.

C'est à 29 qu'il est entré chez Alstom comme responsable des relations investisseurs. Dès 2004, à 35 ans, il est nommé directeur financier du groupe, poste qu'il va occuper jusqu'en 2010. A partir de là, il va entamer une belle ascension dans les directions métiers de l'entreprise. En 2010, on lui confie Alstom Grid et depuis quelques mois donc, Alstom Transport qui représente près du tiers du chiffre d'affaires du groupe. Il serait étonnant qu'il s'arrête en si bon chemin.