Kamil Beffa, 39 ans, les langues comme ciment de la réussite chez Lafarge

kamil beffa.
Kamil Beffa. © KB

Surdiplômé, polyglotte, Kamil Beffa, 39 ans, est aussi particulièrement précoce. Avec quatre ans d'avance dans sa scolarité, il a dû attendre d'avoir l'âge requis pour présenter Polytechnique. Bien classé à la sortie, ce neveu de Jean-Louis Beffa, l'ancien PDG de Saint-Gobain, enchaine avec les Ponts et un DEA d'analyse et politique économique. Parallèlement, il se perfectionne dans les langues étrangères. "J'en parle 8, dont l'italien, le serbe, le russe et le chinois", explique-t-il. Son profil séduit Total qui l'embauche comme ingénieur d'exploration en 1996. McKinsey le repère 3 ans plus tard. Joint-ventures, business plan, réorganisation, stratégie de croissance... Pour le compte de grands groupes, il se passionne pour les enjeux industriels.

Jusqu'çà ce que Lafarge lui propose à 33 ans de diriger son activité ciment en Serbie. La clef son ascension, il la voit ici : "on m'a proposé des postes de direction très jeune". Après 3 ans en Serbie, il prend en main la division ciment de Chine. Expérience concluante, puisque depuis son retour en 2010, Lafarge lui a confié la réorganisation logistique et de la distribution de toute l'activité ciment.