Des amendes de mieux en mieux recouvrées

les services de bercy ont néanmoins du mal à se concentrer sur les fraudes les
Les services de Bercy ont néanmoins du mal à se concentrer sur les fraudes les plus graves. © Sylvie Thenard / Tibbbb - Fotolia.com

La direction générale des Finances publiques (DGFiP) a encaissé 78% des amendes émises par les services verbalisateurs et les condamnations pécuniaires prononcées par la justice. Le taux de paiement des amendes progresse depuis trois ans (il était de 75,8% en 2007) et est en ligne avec les objectifs fixés.

L'année prochaine, cette administration devra parvenir à 79% de recouvrement, puis 80% en 2011 si elle veut remplir ses objectifs. Cela inclut les amendes forfaitaires, les amendes majorées et les condamnations. A noter que dans le même temps, le pourcentage des contrôles réprimant les fraudes les plus graves peine à décoller et stagne aux alentours de 18%.