Un conseiller économique et social peut liquider sa retraite quand il veut

le conseil économique et social.
Le Conseil économique et social. © Bruno Bernier - Fotolia.com

Le Conseil économique et social dispose comme les assemblées parlementaires de son propre régime de retraite. Là aussi, les membres y cotisent double. Si ce n'est que sa caisse de retraite, elle, n'est pas franchement à l'équilibre. Avec des membres désignés pour cinq ans par les organisations professionnelles et le gouvernement, son taux de renouvellement est tel qu'il fragilise le rapport du nombre de cotisants (233), forcément toujours le même, à celui de pensionnés, en constante augmentation (790).

Du coup le régime est condamné au déséquilibre. En 2008, la caisse de retraite du conseil a versé 10,1 millions d'euros de pensions, mais n'a perçu que 1,3 million d'euros de cotisation. Et en plus, les conseillers peuvent prendre leur retraite avant 60 ans, soit potentiellement 1 082 personnes à la retraite. Sans parler des pensions de réversion survalorisés par rapport au régime commun.