Les entreprises

multinationales comme pme ont souffert.
Multinationales comme PME ont souffert. © iStockphoto / Thinkstock

Avec l'arrêt du trafic aérien, de nombreuses entreprises, les PME comme les multinationales, ont été pénalisées. Les PME ont pu souffrir au niveau de leur trésorerie, les règlements de factures transitant encore largement par courrier, et comme les multinationales beaucoup ont été privées de leurs salariés bloqués à l'étranger pour une perte de productivité estimée à 500 millions d'euros par RBS. Les approvisionnements par avion, notamment depuis l'Asie, ont également été bloqués et les voyages d'affaires comme les missions temporaires à l'étranger ont dû être retardés. Et, bien sûr, des sociétés dépendant directement du trafic aérien (tourisme, export, fret aéroportuaire) ont été contraintes au chômage technique.