Les régions où l'on consomme le plus de médicaments

Consommation de médicaments en France Dans quelle région les habitants achètent-ils le plus de médicaments ? Où ces derniers coûtent-ils le plus cher ? Réponse avec notre carte interactive.

On sait les Français friands de médicaments mais les volumes d'achats varient d'une région à l'autre, selon une étude de l'institut d'études IMS Health. Dans le Limousin, chaque habitant se procure en pharmacie près de 950 unités de médicaments sur ordonnance par an (une unité = un comprimé, un flacon, une gélule...). Un record. Et encore il s'agit là d'une donnée corrigée pour effacer le biais d'une surconsommation liée à une population plus âgée.

Dans le Limousin, chaque habitant se procure en pharmacie près de 950 unités de médicaments sur ordonnance par an

Les Limousins achètent 21% de médicaments de plus que la moyenne, révèle ainsi IMS Health.Parmi les autres régions accros aux comprimés de paracétamol, aux anti-cholestérol et autres sirops anti-toux, figurent le Nord-Pas-de-Calais (+16% par rapport à la moyenne), la Picardie (+15%), la Lorraine (+13%) et la Bourgogne (+11%). A l'inverse, l'Ile-de-France est la région la moins consommatrice, avec 700 médicaments par habitants et par an, soit un chiffre 11% inférieur à la moyenne.

On pourrait croire que la consommation de médicaments augmente avec le nombre de médecins. En fait, c'est l'inverse : plus la densité de médecins est forte dans une région... moins on achète de médicaments. Les explications des différences seraient plutôt à chercher du côté du niveau de vie : plus ce dernier est élevé, moins on risque de développer une pathologie et donc moins on achète de médicaments. C'est le cas notamment en Ile-de-France, où le niveau de vie est 19% plus élevé que la moyenne nationale.

Plus on consomme de médicaments, moins on les paye cher

Deuxième enseignement de cette étude : plus on consomme de médicaments, moins on les paye cher. Le Limousin est ainsi la région où le niveau de prix est le plus faible par unité de médicament : 43,5 centimes en moyenne. A l'opposé, en Ile-de-France, chaque comprimé ou flacon coûte 63,4 centimes, soit 11% de plus que la moyenne nationale. Le phénomène ne dépend que peu du taux de substitution par une version générique, qui est sensiblement le même sur tout le territoire. Là encore, l'explication est à chercher du côté du niveau de vie, les officines opérant dans les régions les plus aisées pratiquant sans doute des prix plus élevés. Autres explications avancées par IMS Health : les différences de pathologies selon les régions, mais aussi les pratiques médicales qui varient pour une même pathologie.

Attention : il ne faut pas confondre médicaments prescrits, médicaments achetés et médicaments effectivement consommés. La consommation indiquée ici ne prend en compte que les boîtes effectivement achetées sous ordonnance en pharmacie, et non les prescriptions des médecins. Et la différence serait de taille, si l'on en croit une autre étude d'IMS Health, qui révèle qu'à peine 40% des patients suivent correctement le traitement conseillé par leur médecin.


Méthodologie

Les chiffres sont issus de la base de dispensations en officine de ville de l'institut d'études IMS Health, soit un échantillon de 14 000 pharmacies françaises.

 

Finances publiques / Consommation