6e : Charles Ornano d'Ajaccio, 54 euros par jour

le port d'ajaccio.
Le port d'Ajaccio. © L'Internaute / Romain Roget

Anciennement appelé port de l'Amirauté, il est uniquement dédié à la plaisance. D'ailleurs il a été construit légèrement à l'écart des ports des Capucins (commerce) et Tino Rossi (pêche). Moins à l'étroit, c'est aussi l'un des plus grande de Corse : 830 places gérées par la ville d'Ajaccio. Pas très bien protégé des vents sud et sud-ouest, il est en pleine ville et dispose de tous les services nécessaires à la plaisance. Une situation, bien pratique pour les plaisanciers de passage.