Shweeb : le vélo suspendu

le schweeb pourrait être déployé déployer le long des rues, à l'intérieur de
Le Schweeb pourrait être déployé déployer le long des rues, à l'intérieur de campus, ou pour traverser des obstacles. © SHWEEB-CAN Corporation

C'est en circulant à vélo dans une ville de Tokyo saturée par les embouteillages et la pollution que Geoff Barnett, l'inventeur du "Shweeb", a eu l'idée de son nouveau mode de transport. Il consiste à pédaler pour faire avancer des capsules transparentes suspendues le long d'un rail. Et si vous êtes fatigué, une assistance électrique est possible, assure Geoff Barnett, qui envisage de déployer ses vélos suspendus le long des rues, à l'intérieur de campus, ou pour traverser des obstacles tels des ravins ou des forêts par exemple. D'après ses calculs, 1 200 personnes par heure pourraient embarquer à partir d'une station.

L'engin est déjà en test dans un parc d'attraction en Nouvelle-Zélande. Seul hic : impossible de doubler. Le projet a été récompensé par Google en 2010, qui lui a attribué un million de dollars pour se développer en milieu urbain.