"Les radios associatives pourront participer à des multiplexes de diffusion"

michel boyon - président du csa
Michel Boyon - Président du CSA © Zoubir Sassi / L'internaute magazine

Dans le département de la Manche, il n'existe que deux radios A . Comment pourrons-nous nous organiser afin de pouvoir diffuser nos programmes sur la RNT ? 

Michel Boyon. Les radios associatives pourront participer à des multiplexes de diffusion avec des radios d'autres catégories. S'il n'y a que 2 radios A dans la Manche, ce ne sera donc pas un handicap pour elles. 

Il faudra simplement répondre à l'appel à candidatures qui sera lancé par le CSA et ces radios bénéficieront des aides publiques dont nous parlions tout à l'heure. 

Pourriez-vous répondre aux questions sur les extensions de couverture (1500 villes concernées) ?

Michel Boyon. J'ai déjà rappelé les pourcentages de couverture. En régime de croisière, les émetteurs TNT desserviront plus d'habitants qu'aujourd'hui. 

Parmi les émetteurs analogiques qui ne seront pas numérisés, beaucoup sont en réalité inutiles. En effet, près de la moitié des téléspectateurs de ces zones peuvent recevoir la TNT par un autre émetteur. Il suffit alors de réorienter son antenne râteau vers l'autre émetteur.