Et ça marche !

Le gestionnaire de documents permet de solliciter le second logiciel fourni : Acecad Handwriting Recognition : un soft de reconnaissance de caractères. Une épreuve délicate mais bien franchie. La conversion des pages "manuscrites" simplement digitalisées à ce stade (.DND), en documents textes standards (.RTF) exploitables avec un logiciel tel que Word surprend à la fois par sa rapidité et sa qualité. On dénote tout de même "quelques erreurs d'interprétation". Le résultat reste très convenable, d'autant plus que l'on n'a pas pris le temps d'entraîner le logiciel à sa propre écriture.