Auto-entrepreneur, micro-entrepreneur : la solution miracle ?

Un bon tremplin pour se lancer, mais pas pour se développer. © Viktoriya Malova - 123RF
Le statut d'auto-entrepreneur (appelé micro-entrepreneur depuis fin 2015) a été créé en 2008 afin de faciliter la création d'entreprise. Il offre de nombreux avantages.
"Avec ce statut, la comptabilité est allégée, il n'y a pas besoin de comptabilité prévisionnelle. Niveau paperasse, ça reste léger il faut seulement s'immatriculer au Centre de Formalités des Entreprises. Les contributions sont payées une fois le chiffre d'affaires réalisé. Donc si on ne travaille pas, on ne paie pas d'impôts. C'est idéal si on a un emploi salarié à côté", s'enthousiasme Julien Moya.
Toutefois, ce régime comporte plusieurs défauts : "Il y'a deux soucis. L'assurance chômage et l'assurance maladie sont moins intéressantes que les autres régimes. Mais surtout, on est plafonné à 32 900 euros par an, ce qui peut empêcher notre développement", nuance Benjamin Cambresy. En somme le statut est idéal pour se lancer mais il n'a pas forcément vocation à être pérenne.