Etre trop tendre professionnellement

devenir patron ne s'improvise pas.
Devenir patron ne s'improvise pas. © tankist276 - Fotolia.com

"Biologiquement, ai-je envie de dire, le créateur d'entreprise est jeune alors que le repreneur a déjà un bagage professionnel conséquent," distingue Gilles Lecointre. La règle n'est pas universelle, mais pour ne pas tomber de haut, vous devez donc vous assurer de disposer d'un CV étoffé, sinon rassurant. "Le cédant a besoin de croire en votre expérience pour vous confier son entreprise, justifie-t-il. Il doutera de vous si vous n'avez jamais géré ni salariés, ni fournisseurs, ni clients. Et quand bien même il vous ferait confiance, les salariés de l'entreprise pourraient s'en émouvoir."

Sans parler de la banque, qui pourrait ne pas vous prendre au sérieux. "Vous devez aussi avoir un caractère fort, savoir prendre des décisions. Si vous forcez votre nature pour trancher, n'essayez pas la reprise d'entreprise !"