L'auto-confirmation incruste une croyance dans notre esprit

nous avons tendance à 'oublier' les arguments qui ne vont pas dans notre sens.
Nous avons tendance à "oublier" les arguments qui ne vont pas dans notre sens. © ag visuell / katemlk - Fotolia.com

Vous êtes persuadé que l'e-mail va disparaître au profit des réseaux sociaux. Vous vous rappelez parfaitement l'annonce d'Atos Origin qui annonçait bannir les courriers électroniques entre ses collaborateurs. Sauf que vous avez zappé les articles notant que l'e-mail est en réalité toujours utilisé dans l'entreprise. C'est ce qu'on appelle "le biais cognitif d'auto-confirmation", qui tend à créer une sorte de "filtre", nous poussant à négliger les arguments contradictoires pour ne retenir que ceux "qui nous arrangent".

A terme, ce biais peut se transformer en autojustification. Une entreprise, persuadée que sa technologie est révolutionnaire, refusera de s'avouer vaincue même si les ventes ne sont pas au rendez-vous et préfèrera réinjecter de l'argent pour continuer le projet plutôt que d'avouer son erreur.