Règle n°14 : Accepter ses émotions

 

"Je n'ai pas le droit de rater ma présentation", "mon chef compte sur moi pour bien vendre notre nouvelle stratégie"... Les raisons de subir un trac important ont vite tendance à se démultiplier.

"Les managers sont généralement saisis par l'angoisse de la performance et se sentent condamnés au sans faute. A contrario, il faut revaloriser la notion de plaisir à parler en public et l'importance de la spontanéité", assure Thierry Destrez.

Et si l'on bafouille au moment de prendre la parole, il n'y a rien de dramatique. "Gardez en mémoire que le pianiste Arthur Rubinstein était connu pour quelques fausses notes qu'il lui arrivait de commettre lors de ses concerts. Ce qui n'empêchait pas ces auditions de traduire la générosité même".

Face à une évenutelle fausse note en présentation, n'hésitez pas à dire votre émotion. "Cela vous permettra d'évacuer votre stress et le public vous apportera son soutien", confie Philippe Janiaux.

Suggestions de contenus