Un entretien réussi est-il un entretien sans accroc ?

lors de l'entretien, il faut aborder les sujets en profondeur, y compris si cela
Lors de l'entretien, il faut aborder les sujets en profondeur, y compris si cela entraîne des frictions entre les deux protagonistes. © choucashoot, Blue-Fox / Fotolia

Non. Un entretien est réussi si les deux protagonistes en ressortent satisfaits. "Dès le départ, il faut demander au collaborateur quels sont, pour lui, les critères de succès d'un entretien d'évaluation, insiste Michel Lora. Est-ce avoir des objectifs clairs, des moyens ajustés, une visibilité sur son augmentation ? D'entrée de jeu, on se met d'accord sur ces critères." Ensuite, on s'assurera avant de se quitter que tout a bien été dit.

Attention aux faux acquiescements et aux non-dits, notamment émanant du collaborateur. Il peut en effet être tentant pour le manager de laisser son le salarié dire oui à tout mais sans s'impliquer, parce qu'il ne croit pas en l'impact de l'entretien sur son quotidien par exemple. Sur le coup, la situation est simple à gérer pour le manager mais cela ne fait que reporter le problème. A l'inverse, un collaborateur qui voudrait faire part de problème mais qui aurait pour interlocuteur un manager qui ne souhaite pas approfondir les questions serait, de la même manière, vite frustré. En somme, méfiez-vous des entretiens trop conciliants.