Quelle place pour le message ?

rien ne sert de maîtriser ses gestes si le message est creux.
Rien ne sert de maîtriser ses gestes si le message est creux. © lassedesignen - Fotolia.com

Trop souvent on oppose la communication verbale à la communication non verbale, le "body language". Mais le verbal et donc le message demeurent toujours aussi prépondérants. "Avant de savoir éviter les gestes et les postures indésirables pendant un discours, il faut se préparer en amont et définir son message. L'absence de message est le premier facteur de stress et cela saute aux yeux", explique Paul-André Tavoillot.

Sans message les gestes parasites peuvent s'accumuler. Et définir son message est identitaire, cela permet de circonscrire son territoire de prise de parole tout en restant soi-même. Si l'on est en décalage avec soi-même, tout ce qui va être exprimé va nous trahir.