Le chantage : quitte ou double

et s'il répondait : 'd'accord' ?
Et s'il répondait : "D'accord" ? © Photomontage JDN / courtyardpix - Fotolia.com

Ras-le-bol de votre supérieur, vous savez qu'il serait bien embêté sans vous et souhaitez le lui rappeler. A la prochaine remarque de sa part, vous pourriez bien rétorquer : "Si ça continue, je m'en vais."

La menace est forte... et dangereuse. En l'employant, vous prenez le risque que votre chef vous réponde : "Le porte est grande ouverte." A utiliser, donc, avec parcimonie et seulement si vous êtes convaincu qu'il s'agit du seul moyen d'attirer son attention et de débloquer la situation.