Après le djembé, le body percussion

claquer des doigts, taper des pieds, frapper des mains... c'est aussi faire de
Claquer des doigts, taper des pieds, frapper des mains... c'est aussi faire de la musique pour peu qu'on se coordonne. © Doug Manuel, Sewa Beats

De la musique sans voix ni instrument ? Impossible. C'est pourtant le contraire que veut montrer Sewa Beats, spécialiste des stages collectifs de djembé, avec son team building de "body percussion". "Dans ce contexte de crise, il est intéressant de montrer que l'on peut arriver à ses fins même avec moins de moyens", commente Doug Manuel, fondateur de Sewa Beats.

 

Concrètement, les séances, qui durent de 20 minutes à une heure, visent à apprendre aux participants comment utiliser leur corps comme instrument de musique : ils claquent des doigts, tapent dans les mains, frappent des pieds, font des clics avec leur langue. Puis ils mettent toutes les techniques en commun pour produire un morceau. La preuve par le résultat : "même sans moyens, avec de la motivation et de l'engagement, on parvient à faire de la musique."