Perdre ses nerfs en cas de refus

Restez calme même si vous n'êtes pas retenu. © R. Salin / CCM Benchmark

L'objectif d'un entretien d'embauche consiste généralement à se faire... recruter. Mais, bien évidemment, cela ne fonctionne pas à tous les coups. Et il arrive que la réaction du candidat débouté surprenne. Au terme d'un entretien, Dominique Galet se voit contraint d'expliquer à un candidat que son profil ne collait pas avec le poste. Ce dernier rétorque : "Vous avez tort et vous n'êtes pas le premier." Puis il se lève, prend ses affaires et lance : "Vous ne comprenez rien, je m'en vais." Et ne sera probablement plus invité à revenir.

De tels coups d'éclats témoignent d'un caractère sanguin. D'autres macèrent leur rancœur mais finissent aussi par se brouiller avec les recruteurs. "On a eu un cas hallucinant d'un candidat non retenu qui a envoyé un e-mail incendiaire à notre cliente, se remémore Dominique Galet. Je comprends sa déception mais son comportement est contre-productif." Son message vindicatif l'a peut-être soulagé sur le coup, mais le cabinet ne va certainement pas le solliciter à nouveau.