Vous bénéficiez d'un traitement de faveur

La justice n'existe pas. Vous avez tout, les collègues rien. © alphaspirit/123RF
Peut-être que vous bénéficiez d'un traitement de faveur simplement parce que votre chef vous respecte et croit en vos capacités. Mais s'il fait clairement preuve de favoritisme (par exemple, en vous proposant des opportunités que vous savez que vous ne méritez pas) il est possible qu'il vous apprécie un peu trop", déclare Kerr.
Taylor est affirmative:  "Si votre patron a un faible pour vous, il est possible qu'il vous confie des projets plus intéressants, vous accorde plus de temps qu'aux autres, vous emmène plus souvent déjeuner avec lui, vous propose des horaires plus flexibles ou d'autres avantages, il sera plus indulgent en ce qui concerne vos erreurs. Ça vous parait génial ? Eh bien, malheureusement, le favoritisme sur le lieu de travail peut mettre en colère le reste du personnel, rendre l'environnement hostile et peut même finir au tribunal".