Pot de départ : comment le préparer et le réussir ?

Pot de départ : comment le préparer et le réussir ? Dire au revoir à son entreprise passe souvent par un moment de convivialité entre collègues. Voici comment ne pas le rater.

Retraite, démissionlicenciement mais aussi rupture conventionnelle ou fin de stage en entreprise. Quel qu'en soit le motif, votre départ de chez votre employeur se conclut par une petite cérémonie autour d'un verre. L'occasion de dire au revoir, de remercier et de partager un moment avant de se séparer. Pour que rien ne vienne gâcher la fête, quelques règles s'imposent. 

En amont plusieurs questions se posent, au premier rang desquelles : qui inviter ? Il est important de ne pas exclure certains collègues de travail. Le salarié sur le départ n'a rien à gagner à se montrer sélectif. En revanche, le mélange des genres est proscrit. Il est très mal vu d'y associer famille, amis ou personnes externes à l'entreprise. La forme de l'invitation est elle aussi primordiale. La rédaction du message officiel ne doit en aucun cas être bâclée. Le choix de l'heure est tout aussi stratégique. En organisant votre pot de départ trop tôt ou trop tard, vous prenez le risque de vous retrouver en très petit comité.

Lors du pot de départ, ne négligez surtout pas certaines règles implicites. Ainsi, même si la tentation peut être forte, il est recommandé de ne pas se montrer trop rancunier. Quel que soit le motif de votre départ, pensez aux traditionnels remerciements. Si vous oubliez, vous risquez fortement d'entendre le fameux : "un discours, un discours, un discours". Heureusement, il n'est pas si difficile de prendre la parole. Lors de ce moment délicat, il faut trouver le juste équilibre entre en faire trop ou risquer de tomber dans l'hypocrisie. 

Concernant, la nourriture, il est possible que vos collègues amènent quelques victuailles. Mais en matière de pot de départ, la tradition est la suivante : c'est à vous de vous montrer généreux. Évitez de tomber dans la pingrerie tout en ne prévoyant pas de la nourriture pour un régiment. La question de l'alcool peut se poser. Si une certaine forme de tolérance peut exister, n'oubliez pas de prévenir votre hiérarchie et de penser aux personnes ne consommant pas d'alcool. Si vous êtes apprécié de vos collègues et que vous organisez votre pot de départ dans les règles de l'art, vous pourrez bien recevoir un ou plusieurs cadeaux. Mais ce n'est pas à vous de les réclamer. Une fois le dernier convive parti, la mission n'est pas terminée. Il vous reste à laisser les lieux aussi propres qu'avant les festivités. Et n'oubliez pas de saluer les personnes qui n'ont pas pu se rendre disponible.

Pour réaliser ce dossier, le JDN a interrogé Yves Maire du Poset, président de Piloter ma carrière et auteur de l'ouvrage "Toutes les clés du savoir-vivre en entreprise" (éditions Leduc). Voici les principaux conseils à suivre :

Et aussi

Autour du même sujet