Recruter un profil atypique

embaucher un nouveau collaborateur comporte toujours une part d'incertitude.
Embaucher un nouveau collaborateur comporte toujours une part d'incertitude. © Yuri Arcurs - Fotolia

"Le recrutement constitue toujours une prise de risques." Damien Leclair, qui a procédé à des dizaines d'embauches au cours de sa carrière, n'en démord pas : "on peut se tromper sur les personnes que l'on ne voit que dans le cadre d'un entretien." Naturellement, les managers cherchent à limiter la part de risques. Ils utilisent les tests de connaissances, multiplient les entretiens, rallongent les périodes d'essai...

Pour se rassurer, les recruteurs peuvent aussi avoir tendances à n'évoluer qu'en terrain connu en recrutant des profils ayant une formation et un parcours similaires. La prise de risque ultime, en matière de recrutement, consiste donc à porter son choix sur des profils atypiques. "On déplore aujourd'hui le recrutement de clones dans les entreprise, explique Myriam Ogier. Or, avec des collaborateurs complémentaires, un manager a plusieurs cordes à son arc." Changer ses habitudes peut apparaitre comme risqué, mais la richesse de l'équipe n'en sera que plus grande.