L'agence de communication : espèce en voie de disparition ?

Nouveaux concurrents, baisse des budgets, évolution des métiers... Les agences de comm' sont sous pression. Mais sont-elles condamnées ?

Menacée par les graphistes indépendants, les imprimeurs et les plateformes web d'automarketing, fragilisée par une réduction drastique des budgets marketing, l'agence de communication peine à se maintenir dans un univers en pleine mutation. Les attentes des clients changent, le métier évolue et les canaux de communication se multiplient. Est-ce la fin d'un métier ou le début d'une nouvelle ère ?

Longtemps, l'agence de communication a constitué le partenaire incontournable des entreprises. Il fallait avoir son agence de comm', cela constituait même pour certains un critère de réussite. Cette époque "bénie" est bel et bien terminée : aujourd'hui, l'agence de communication est menacée de toutes parts. Les graphistes indépendants et les imprimeurs grignotent ses parts de marché en captant une grande partie des petits travaux qui assuraient le quotidien. Et les grands comptes, PME et collectivités sont de plus en plus tentées de réaliser leurs supports de communication en interne, faute de budget.
La crise, certains abus de la profession et une guerre des prix ont conduit à cette situation. Le web a également changé profondément la donne : aujourd'hui, de nouveaux outils font leur apparition, en permettant aux entrepreneurs de réaliser eux-même leur marketing. On appelle cela le DIYmarketing (Do-it-Yourself marketing) ou encore automarketing.
Des éditeurs comme Adobe, Wedia ou Quark proposent des solutions innovantes à destination des autoentrepreneurs, TPE et PME.

Alors, l'agence de communication est-elle condamnée à disparaître ?
Je ne le pense pas. Elle est plutôt condamnée à se réinventer pour tenir compte de ces changements.
Si les dirigeants des agences réussissent à tirer partie des nouvelles plateformes collaboratives, s'ils se recentrent sur le conseil, la stratégie, la créativité et s'ils repensent leur métier en intégrant tous les canaux de communication dont leurs clients ont besoin, alors ils n'ont rien à craindre. Ils trouveront leur place.
Il est malheureusement probable que les agences qui fonctionnent "à l'ancienne" soient condamnées à disparaître, leur plus-value n'étant plus suffisamment claire pour leur clientèle. Celles qui survivront seront celles qui sauront dompter toutes les facettes du marketing moderne : multicanal, mouvant, polyforme... et qui sauront mettre en avant ce qui les différencie des graphistes indépendants, des imprimeurs ou des plateformes web : le service, la créativité, le conseil stratégique, le brand-management.
La communication des années 80-90 a bel et bien disparu. Les années 2000 auront été une période de transition. Bienvenue dans l'agence de comm' des années 2010 !

Autour du même sujet