Il est 2012, le DRH s'éveille

Qu'est ce qu'il attend donc pour réagir notre DRH? Quand va-t-il enfin avoir le courage de montrer les dents de la vérité au binôme DG/DAF qui ne jurent que par l'EBIT ?

Un vent, disons une brise de courage, semble souffler sur l'écosystème RH, lassés d'êtres les dindons d'une farce barbare et mortifère, nous les sentons conscientiser leurs états d'âme de capitalistes humains. Certes que pour un infime échantillon d'entre eux, mais on peut aussi rêver au principe du " hundred monkey", vous savez ce 100ème singe qui arrive à mimer dans une île distante le 99ème qui nettoie des patates avant de les manger.
Mais que se passe-t-il donc dans les entreprises pour que ce grondement social arrive à se faire entendre dans la websphère ? Tout simplement que les DRH vivent par leurs antennes le début d'un épuisement généralisé qui leur remonte de toutes les générations et de tous les métiers.

C'est la seule vraie fonction méta-transverse de l'entreprise, le seul baromètre systémique du climat social ambiant.

Mais la DG n'a les yeux de chimène que pour les "tableaux d'Excelle" et l'EBIT du financier ahuri qui croit lire la vérité dans ses "forecasts" débiles qui ne se réalisent jamais, pas plus à la hausse qu'à la baisse.

Le DG, du dur, du pur, il veut du chiffre.
Eh ben voilà fallait le dire le DRH s'est enfin dévider à établir dans son tableau de bord une évaluation objective de la performance du CAPITAL HUMAIN. ouf , il était temps. Et comment fait il donc, tout simplement en inversant l'acronyme de l'EBIT d'une lettre : l'IBET ou en anglais "I BET" qui veut dire je parie sur l'humain bien sur et qui est l'Indice de Bien Etre au Travail exprimé en euros , en plus.

Si t'avais vu la tronche du DAF ...

Autour du même sujet