Comment maximiser vos chances de réaliser vos bonnes résolutions

C'était aussi incontournable que les traditionnels bons voeux : les bonnes résolutions prises parfois dès le 1er janvier, avec des engagements forts. Forts, mais sont-ils fermes ? Tiendront-elles au-delà de quelques mois ?

Arriverez-vous à atteindre une meilleure histoire, un meilleur storytelling ? Voici comment mettre le maximum de chances de votre côté.

Analysez la situation

Etablir une frise chronologique de l'année écoulée est la première des étapes. Tout ce qui a été significatif doit y figurer : le bon comme le moins bon, en distinguant les deux, peut-être à la manière d'un diagramme en arête de poisson, avec, dans la partie supérieure, les succès, et dans la partie inférieure les semi-échecs ou échecs complets. La possibilité réelle d'atteindre des objectifs, même ambitieux, sera bien davantage perçue si on a des points de références, des preuves de succès récents. tout cela est évidemment très psychologique mais pas seulement : c'est aussi un moyen de juger de manière assez objective le bilan de l'année écoulée... Et de ne pas se fixer des objectifs et bonnes résolutions déjà quasiment atteintes l'année passée. Là, c'est de nouveau psychologique !

Décidez

Autant se fixer un seul objectifs est insuffisant, autant dresser une liste très étendue est excessif  parce que propice aux enchaînements d'échecs et aussi aux excuses classiques de "manque de temps", "trop compliqué" et autres facilités de langage. Pourtant, il y a très certainement plein de domaines dans lesquels vous pourriez et voudriez progresser. Trop. Il faut donc faire des choix. Et le meilleur choix est de se concentrer sur 2-3 objectifs (engagements, résolutions, peu importe le nom) maximum. Et le meilleur moyen de réussir, d'atteindre ce niveau d'histoire rêvée ou au moins meilleure, que l'on souhaite vivre, est de choisir des objectifs de même niveau de difficulté. Si l'un de ces 3 objectifs est plus facile que les autres, notre cerveau toujours tenté par la paresse (c'est naturel) aura tendance à vouloir se satisfaire d'un succès facile déjà acquis quand les difficultés se dresseront devant un objectif plus ambitieux.
Une technique peut vous aider pour cela : le lucid dreaming (rêves éclairés). Cette méthode s'inscrit dans la veine de la pensée positive.

Soyez précis

Les engagements vagues de "travailler plus", "apprendre une langue étrangère" ne mènent nulle part. Il faut ajouter des détails : quelle langue, que tâche au travail, quel niveau de maîtrise de langue, à raison de combien d'heures par semaine ou jour consacrées à cet apprentissage, avec quelle échéance ?
A ce stade, il y a un truc additionnel : si vous voulez vraiment mettre toutes les chances de votre côté, ne révélez pas votre bonne résolution au reste du monde.
L'entrepreneur Derek Sivers explique très bien pourquoi dans ce TED Talk assorti d'une transcription en français.

Agissez

Oui, jusque là, c'était assez facile. Le meilleur moyen est de déconstruire l'objectif en série de petites tâches. S'inspirer de techniques venues de l'informatique et aujourd'hui en vogue dans le management peut être utile pour cela. Je pense à Scrum et Agile. Vous avez vu ? Ces liens vous dirigent en partie vers des MOOCs. Pas d'excuse pour ne pas agir : si vous avez besoin de compétences additionnelles pour arriver à vos fins, vous trouverez forcément un MOOC, gratuit qui plus est, pour vous y aider.

Mesurez vos progrès

Vous pouvez le faire sur un classique bout de papier, ou utiliser une excellente application web et mobile : Evernote (gratuite elle aussi).

N'abandonnez pas en cours de route

Quand j'ai voulu devenir consultant en storytelling, plein de tentations de rester dans ma zone de confort se sont présentées, d'autant que j'avais le choix entre plusieurs zones de confort.
Même si vous manquez l'une des séances de travail que vous avez prévues pour progresser vers votre objectif, ne lâchez pas prise, mettez à jour le calendrier et souvenez-vous bien que, d'un chantier de construction à un projet managérial, il y a toujours, forcément, des retards. Revenez à votre ouvrage et allez au bout.

Voilà, vous avez maintenant la méthode qui peut vous permettre de vivre un storytelling plus conforme à vos souhaits, vos ambitions.

Evernote