Les sportifs seraient-ils de meilleurs dirigeants d’entreprise ?

Lorsqu’une personne est amenée à diriger une entreprise, elle doit faire preuve d’efficacité, d’engagement et de stratégie. Autant de qualités que l’on retrouve chez un sportif qui court un marathon.

Un chef d’entreprise qui court des marathons serait-il un meilleur dirigeant ?

C’est ce que souligne l’étude publiée par le Social Science Research Network, intitulée CEO fitness and firm value, publiée en décembre 2014 et menée par Peter Limbach, du Karlsruhe Institute of Technology, et Florian Sonnenburg, chercheur à l’université de Cologne. Ils ont mis en évidence un lien entre le fait pour un dirigeant d’être sportif et la valeur qu’il fait dégager à l’entreprise qu’il gère. Il est précisé que par « sportifs », les chercheurs ont visé une catégorie : ceux ayant couru un marathon pour une année donnée.
Et en effet, courir un marathon peut se comparer à la direction d’un entreprise : il faut de l’entraînement, une maîtrise parfaite, de l’endurance afin de tenir tout du long et d’obtenir les meilleurs résultats possibles.
Mais au-delà de cette comparaison, les chiffres de l’étude parlent. Des recherches ont été menées sur 1 500 PDG, entre 2001 et 2011. Les personnes ayant mené cette étude ont pointé les dirigeants ayant couru un marathon et ont fait une analyse des résultats de leur entreprise sur la période où ils avaient réalisé cet exploit. Il en ressort que les sociétés pilotées par un marathonien ont de meilleurs résultats (profits 5 % supérieurs à ceux des entreprises qui ne sont pas dirigées par un coureur).
Il est souligné que la pratique du sport permet de diminuer le stress et d’accroître les performances au travail. Il est donc pertinent pour un PDG ayant de fortes responsabilités, un travail apportant du stress et exigeant une bonne santé physique d’être sportif.

Physique / COURIR