La communication interne au service des collaborateurs

Live WebTV, Social Gaming et autres programmes… A l’heure où les entreprises opèrent leur mutation digitale, les services RH peuvent utiliser des dispositifs de communication interne originaux pour augmenter les performances et fidéliser.

      

Chez Accenture, un Social Game pour mieux informer et fédérer

Comment toucher et surprendre des consultants sur-sollicités et qui ont déjà tout vu ? A travers un dispositif innovant de social gaming (qui peuvent également être mis en place dans des dispositifs de formation continue dans des COOC ou des programmes de gamification), Accenture a misé sur le jeu en 2015 pour impliquer davantage ses collaborateurs à la vie de l’entreprise et décloisonner l’ensemble de ses services. Le "Collaboration Superheroe Game" défriche un nouvel espace de communication interne via des jeux virtuels et des défis in "real-life" à relever seul ou en équipe. Les collaborateurs doivent compléter les univers de l’île de la Performance (les différentes practices d’Accenture) pour acquérir davantage de connaissances de l’entreprise et gagner un maximum de points. Le partage, l’entraide et l’engagement sont les valeurs directrices de ce dispositif. Au-delà de l’émulation et du networking, le ton ludo-pédagogique permet l’accès à de nombreux contenus internes et externes. Le dispositif, totalement "multi-device", prend en compte les contraintes de mobilité des collaborateurs.

 

Chez Airbus, L’événement 100% digital et live pour mobiliser et traiter des thématiques en profondeur

Alors que la tendance est au live streaming (diffusion vidéo en direct) sur les réseaux sociaux, c’est une véritable opportunité pour les dircom internes de s’emparer de la conversation en temps réel avec les collaborateurs, notamment pour réinventer les événements internes, renforcer la proximité avec la direction.

L’an dernier, Airbus Engineering  a mis en place un Digital Event accessible depuis l’intranet de l’entreprise. Le principe : utiliser la puissance du live et les codes de la télévision pour établir une communication top-down directe et de qualité sur un ensemble de thématiques variées avec 13 000 collaborateurs répartis à travers le monde.

Le traitement de l’information apporte une grande efficacité à l’opération : la programmation construite sur une semaine aborde les thématiques en profondeur. Les sujets sont rythmés et illustrés par des reportages, et les émissions live sous-titrées délivrent un message universel. Le dispositif est dynamisé par l’interactivité du tchat, qui influe en direct sur les échanges en plateau, suscitant un effet waouh pour les collaborateurs.

Si le message et les contenus sont ultra qualitatifs, la génération d’audience n’est pas oubliée : l’ensemble des collaborateurs a été préalablement mobilisée à travers un dispositif de teasing social media. La technologie assure une mesure fine de l’audience et permet ensuite de prolonger l’évènement grâce au replay.

Le pari du format Digital Event s’est soldé pour Airbus par un évènement global qui a suscité une franche adhésion des collaborateurs, le tout sans débourser les sommes habituellement requises pour déplacer les équipes. D’un one-shot cet évènement de Communication Interne s’est depuis transformé en rendez-vous trimestriel qui rythme l’année pour adresser les différents grands sujets de l’avionneur.  

 

Sage : une journée pour transformer 14 000 collaborateurs en ambassadeurs de la marque

Comment faire des 14 000 collaborateurs de Sage à travers le monde des ambassadeurs de la marque, le tout en une seule journée ? C’est la problématique de l’éditeur de logiciels, qui souhaitait faire prendre à ses collaborateurs le virage des réseaux sociaux, avec 3 défis : sensibiliser l’ensemble des collaborateurs à l’enjeu et à l’impact des réseaux sociaux sur leur business, former les équipes à l’usage des réseaux sociaux, et amplifier le pouvoir de la marque sur les réseaux sociaux en capitalisant sur ses collaborateurs, les premiers ambassadeurs de la marque.

Sage a choisi de faire du 18 juin dernier son #SociableDay, un événement hors normes mobilisant l’ensemble de ses  collaborateurs dans 23 pays. Au programme, une grande messe audiovisuelle pédagogique et interactive dédiée au Social Media. Les managers locaux de Sage ont pu appuyer leurs prises de parole avec une émission de 45 minutes de la Direction, sous-titrée en 5 langues. Après avoir sensibilisé les collaborateurs sur les bénéfices et les bons usages des réseaux sociaux et les avoir encouragés à utiliser ce puissant vecteur de communication, place à l'action : Sage avait prévu des mises en pratiques immédiates, amplifiées grâce à Sociabble, une plateforme hyper-visuelle d’agrégation de contenus au service de l’engagement des collaborateurs sur les réseaux sociaux.

Cet évènement pédagogique hybride combinant contenus globaux et messages délocalisés, a tiré son efficacité de son cadrage éditorial et de son timing parfait. Il a généré un engagement considérable au sein des équipes Sage et un véritable engouement sur les réseaux sociaux, avec plus de 5 000 tweets et l’équivalent de 3,5 millions d’impressions générés autour du #SociableDay. Depuis ce rendez-vous réussi, Sage construit résolument sur le succès du #SociableDay avec une Social Media Academy qui ancre l’Employee Advocacy dans la durée et facilite encore la transition de l'entreprise vers le digital.

 

Une nouvelle génération de dispositifs pour accompagner la transformation de la Communication interne

Ces exemples le montrent, la mutation du Dircom interne est déjà bien engagée. Pour la réussir, à lui d’innover en permanence, en déployant des dispositifs pensés autour de quatre principes :

  1. Garder le collaborateur au centre. C’est lui qui a le pouvoir, et les nouvelles technologies donnent au dircom la possibilité de personnaliser et contextualiser au maximum les messages. Tout doit partir du collaborateur.
  2. Travailler les contenus sur le fond (en adéquation avec les préoccupations du collaborateur) comme sur la forme (pour respecter les supports sur lesquels il sera diffusé).
  3. Médiatiser le dispositif (Journal d’entreprise, réseaux d’écrans, parc informatique mobile etc. à l’heure où les canaux de diffusion se sont multipliés dans l’entreprise).
  4. Analyser et partager les KPI, en identifiant les taux de mémorisation des différents messages, les niveaux d’engagement liés au dispositif etc.

En somme, le Dircom interne s’affirme désormais comme un véritable "directeur des programmes", redoublant d’efforts pour faire adhérer, comprendre et suivre les messages de l’entreprise.

 

Mobilité / Streaming