Des actifs immobilisés qu'il faut amortir

Les bureaux d'une entreprise figurent à l'actif lorsque celle-ci les possède. © atmospheric / Fotolia

Les biens immobilisables sont des biens durables dont l'entreprise est propriétaire et qui sont nécessaires à son activité. On distingue trois catégories : les immobilisations incorporelles (brevets, marques ou fond de commerce), les immobilisations corporelles (terrain, construction, matériel de bureau...) et les immobilisations financières (titres de participation et titres immobilisés). Certains biens subissent chaque année une dépréciation qui diminue la valeur du patrimoine d'entreprise. Cette perte peut être irréversible, c'est le cas d'un immeuble ou d'un ordinateur que l'entreprise amortit mais peut aussi être plus ou moins aléatoire à l'instar d'un titre de participation qui perdrait de sa valeur.

Les biens durables de faible valeur (plafond de 500 euros hors taxe) peuvent être considérés comme consommés dans l'exercice de leur mise en service et donc comptabilisés en charges. Une manière de diminuer votre impôt sur les sociétés.