L'essor de la 3D

en haut : l'ancien logo, en bas : le nouveau.
En haut : l'ancien logo, en bas : le nouveau. © Atol

"La tendance consistant à donner de l'épaisseur au logo émerge aussi depuis quelques années", note Béatrice Mariotti. Elle constate la prolifération des logos 3D, citant des marques comme Atol ou Peugeot pour appuyer son propos.

Le volume en 3D est en effet de plus en plus présent dans les identités actuelles : les graphismes suggèrent des volumes en jouant sur les ombres et lumières via les dégradés, les ombres portées et les reflets. "Tout cela traduit la volonté de donner une valeur "objet" à la marque mais sans doute aussi de bomber un peu le torse sur un marché de plus en plus agressif", juge Béatrice Mariotti. Le nouveau logo d'Atol véhicule ici clairement les notions de bien-être et dynamisme qui veulent permettre à la marque d'émerger au dessus de la mêlée.