La cooptation : un recrutement peu coûteux et efficace

Cooptation De plus en plus, les entreprises demandent à leurs salariés d'utiliser leur carnet d'adresses pour trouver le candidat idéal.


Transformer ses salariés en chasseurs de tête et utiliser leur carnet d'adresses pour soulager un besoin en recrutement, tel est le principe de la cooptation, méthode de recrutement qui a le vent en poupe. Chez Solucom, cabinet de conseil en système d'information, on apprécie particulièrement cette solution peu coûteuse et efficace : la proportion de cooptés dans les recrutements est passée de 10% en 2006 à 25% en 2010. "Notre politique de ressources humaines est essentiellement tournée vers les jeunes diplômés qui représentent chaque année 80% de nos recrutements, explique Laure Michel, responsable du recrutement. La cooptation est un moyen particulièrement attractif pour atteindre cette génération Y, pour qui utiliser son réseau au cours de sa recherche d'emploi est presque devenu un réflexe." 

Séduire les candidats grâce à ses salariés

En sollicitant ses connaissances, le collaborateur joue le rôle de prescripteur auprès du candidat, en vantant les mérites de son entreprise. Un rôle d'ambassadeur qui semble efficace : "dans les processus de cooptation, la proposition d'embauche se transforme beaucoup plus facilement en signature", observe Laure Michel. A cet aspect s'ajoute l'épanouissement professionnel du collaborateur qui coopte. Il trouve ainsi une occasion de s'impliquer dans le développement de son entreprise et s'en trouve valorisé.

"Les coopteurs sont très exigeants car leur image est mise en jeu"

Les employeurs qui ont recours à ce type de procédé avouent d'ailleurs que les "coopteurs" se montrent parfois plus exigeants qu'un recruteur car leur image et leur réputation sont mises en jeu. Moins coûteuse que le recours à un cabinet de recrutement, cette procédure permet d'accéder à des candidatures très fiables. Un moyen de pérenniser les recrutements.

Faire connaître les conditions de la cooptation

Pour participer activement aux recrutements d'une entreprise, la politique de cooptation doit faire l'objet d'une communication claire sur ses besoins mais aussi sur la gratification mise en place. Des fiches de poste détaillées doivent être transmises pour que les collaborateurs aient une idée précise des profils recherchés et puissent présenter des candidatures pertinentes.

"Le système de gratification doit favoriser la participation sans affecter la qualité des profils proposés"

Le système de gratification doit lui être suffisamment incitatif pour intéresser les collaborateurs. Chez Solucom, chaque recrutement réussi, une dois la période d'essai validée, donne droit à un chèque voyage de 2 000 euros pour la personne qui en est à l'origine. "Pendant les temps forts de la campagne de recrutement, des jeux concours s'ajoute à ce dispositif permanent, précise Laure Michel. Un site Internet est créé pour identifier les postes recherchés, les lots à gagner." Le collaborateur ayant coopté le plus grand nombre de candidats recrutés est ainsi récompensé, au même titre que les cinq collaborateurs ayant transmis le plus grand nombre de candidatures retenues et cinq collaborateurs tirés au sort parmi tous les participants dont au moins une candidature a été retenue. Un système qui devrait contribuer à remplir l'objectif de 200 embauches d'ici la fin 2011.

 


 

Autour du même sujet