Des cotisations sociales plus lourdes

votre salaire net subit le contrecoup de la crise.
Votre salaire net subit le contrecoup de la crise. © Richard Villalon - Fotolia.com

L'heure n'est pas à l'augmentation du coût du travail. Les charges sociales patronales pourraient même être réduites dans les prochains mois par l'intermédiaire d'une TVA sociale destinée à défendre la compétitivité des entreprises implantées en France. Reste que, de leurs côté, les cotisations salariales ne bénéficient pas du même traitement. Depuis peu, elles souffrent même d'une discrète augmentation.

Certes, les taux n'ont pas augmenté, mais l'assiette s'est un peu élargie. Jusqu'ici, la CSG comme la CRDS étaient appliquées sur 97% du salaire, les 3% épargnés constituant un abattement pour frais professionnels. Désormais, c'est 98,25% du salaire brut qui sera assujetti à la CSG et la CRDS. De quoi rogner un peu le salaire net sans alourdir le coût du travail.