Des variables hypothétiques

ne pas atteindre son objectif peut coûter cher.
Ne pas atteindre son objectif peut coûter cher. © photoclicks - Fotolia

Cela ne vous a probablement pas échappé : les années passées ont été relativement compliquées pour bon nombre de secteurs. Or, si les résultats des entreprises ne sont pas à la hauteur des espérances, les rémunérations variables de leurs salariés sont aussi à la peine.

D'une certaine façon, il peut sembler logique qu'un salaire variable ne soit pas versé si les objectifs ne sont pas remplis. Sauf que les entreprises avaient jusqu'à récemment tendance à se montrer assez large sur l'accomplissement des objectifs. Alors qu'elle était largement distribuée avant 2009, la part variable se fait de plus en plus rare d'après la Cegos. Le phénomène est d'autant plus important que les parts variables ne concernent plus seulement les commerciaux ou les hauts gradés : 48% des cadres en bénéficient. Enfin, n'oublions pas que l'intéressement et la participation peuvent eux aussi souffrir de résultats médiocres.