Vous devez savoir comment vous attribuer les mérites

vous ne vous auto-congratulez pas.
Vous ne vous auto-congratulez pas. © psdesign1 - Fotolia.com

Les grands dirigeants n'ont pas besoin d'entendre chanter leurs louanges ou de dire aux autres à quel point ils sont merveilleux. "Sachez que si vous devez vous justifier en permanence, vous attribuer des mérites ou renoncer à des risques, alors il ne semble pas que vous soyez un leader", estime Maloney. Et quand ils réussissent, ils en attribuent le mérite à leur personnel, leur conseil d'administration, leurs bénévoles et à la communauté. Ils ne prennent pas trop les compliments au sérieux et assument aussi leurs responsabilités lorsque ça ne va pas, poursuit-elle. Pour arriver à ce niveau de confiance, vous devez d'abord identifier vos incertitudes et ensuite les combattre. Une fois que vous connaîtrez vos faiblesses, vous devrez aussi comprendre quels sont vos points forts et ce que vous apportez à votre organisation. 

Les grands dirigeants doivent aussi être capables de ne pas prendre de manière personnelle les critiques qu'ils entendent à leur sujet. Ils doivent apprendre à laisser couler.